• Chinoiserie à la Belge (Escalopes de Poulet sauce soja et Sirop de Liège)

    Christophe et Laurent

    Dans le genre je prends ce que j'ai sous la main et je teste, voici la suite. Cela fait un moment que Christophe m'a offert un pot de sirop de Liège que je déguste régulièrement, sur du pain ou bien sur des crêpes, et j'avais l'envie d'en faire quelque chose de sucré salé, pour laquer une viande par exemple.

    Voici donc le compte rendu de mes essais.

    Les ingrédients :

    • 2 escalopes de poulet
    • 1 c. à s. de sirop de Liège
    • 1 c. à s. de vinaigre de riz
    • 1 c. à s. de sauce soja (pas trop forte)


    Dans un bol, verser une bonne cuillère de sirop de Liège, le vinaigre de riz, et le soja. bien mélanger pour délayer un peu le sirop, qui est très épais. Laisser de coté.
    Détailler le poulet en lamelles (1/2 à 1 cm d'epaisseur). le saisir à la poêle dans un peu d'huile ou de beurre, des deux cotés.
    Verser le mélange soja/sirop/vinaigre sur le poulet et baisser le feu pour éviter de brûler le sirop ou de trop cuire le poulet qui doit rester moelleux.
    Laisser réduire le liquide qui doit napper le poulet, pas plus. Trop cuit, il risque de brûler, ou bien de devenir pâteux.
    Mélanger la viande dans le sirop avec une cuillère, et ne pas cesser de napper la viande jusqu'à réduction.
    Servir aussitôt  en arrangeant les lamelles de poulet,et en versant la réduction de sirop dessus. Vous pouvez accompagner le poulet ''laqué'' avec des frites, ça se marie très bien ensemble.
    Bon appetit !

     Laurent

     

    Sans titre 2.jpg


    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Recettes de Poulet Lien permanent
  • Porc au Caramel

    Christophe et Laurent

    Aujourd'hui, une petite recette de ''chinoiseries'' à ma façon. Celle du porc au caramel. J'en ai gouté beaucoup, mais pour l'instant celle qui me convient le mieux c'est encore cette recette, revisitée par mes soins. Celle ci vous donnera un porc au caramel bien cuit, avec un
    sirop épais, et parfumé. Téstée et approuvée par mes invités, même ceux qui ne sont pas très ''chinois''.

    Les ingrédients :

    • 500 à 600g de porc (bas carré, épaule..)
    • 2 cm de gingembre
    • 1 gousse d'ail
    • 1/2 l bouillon de poule ou de légumes
    • 1 point de pâte de piments
    • 4 bonnes cuillères de sucre roux
    • 2 c. à s. de vin de cuisson chinois (ou un vin rouge)
    • 2 c. à s. de nuoc mam
    • 2 c. à s. de sauce soja



    Premièrement, découper votre viande en morceaux, 1 a 2 cm de coté environ, attention pas trop petits, ça réduit énormément à la cuisson.
    Disposez les morceaux dans un plat creux, et faites les mariner 15 a 30 mn avec le soja, le vin et le nuoc mam. n'hesitez pas à remuer souvent.

    Ensuite, faites chauffer de l'huile sur feux moyen dans une poêle à hauts bords, ou dans un wok suivant le matériel dont vous disposez.
    Hachez l'ail finement, épluchez le gingembre, et découpez le en cubes d'1 ou 2 mm de coté. jetez l'ail dans le wok, faites le blondir, puis ajoutez le gingembre. laissez chauffer moins d'une minute pour ne pas brûler l'ail.

    Ajoutez vos morceaux de viande que vous aurez egoutté, en réservant la marinade. saisissez le porc sur tout les cotés sur feu vif, la température du wok va redescendre de toute façon.
    Une fois la viande saisie, ajoutez le sucre, et laisser le fondre quelques minutes. De toute façon le porc rejetant de l'eau à la cuisson il ne vas pas prendre tout de suite.
    Quand le sucre commence à colorer, ajoutez le bouillon chaud. Puis laissez réduire sur feu vif.
    Quand le liquide aura bien réduit, sans pour autant avoir épaissi, ajoutez le reste de marinade dans le wok.
    Laissez réduire encore un peu, et ajoutez la pointe de pâte de piment.
    Maintenant, mélanger votre viande au caramel qui doit se former, épaissir et napper complètement la viande.
    Personnellement, je laisse réduire jusqu'a la consistance d'un sirop très épais, tout en remuant pour bien enrober la viande.
    Stoppez quand vous avez atteint la consistance que vous souhaitez, et servez immédiatement avec un riz Thai parfumé, de préférence.
    Bon appétit !

    Laurent

    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Recettes Cuisine Chinoises, Recettes de Porc Lien permanent
  • Le Sucre , lequel choisir

    Christophe et Laurent

     Je ne sais pas vous, mais moi, tout ce blanc me déprime.
    Raffiné à l'extrême, il a perdu sa saveur en même temps que ses couleurs.
    Cet ersatz de sucre ne ressemble plus a rien.

    Et puis, pourquoi se contenter du blanc maladif, quand il existe tant d'alternatives saines et goûteuses à cette pâle copie qu'est le sucre blanc !

    Je m'explique : si vous passez par un magasin bio à peu près correct, vous trouverez sur ses étagères, nombres de sucres de toutes origines, de toutes les couleurs pratiquement.
    Petit grain, gros grain, du Pérou, du Chili, Brésilien, ou d'ailleurs, bon le prix est sans doute un peu plus élevé mais les qualités de ce sucre aux couleurs chaudes sont tellement supérieures !

    Mon compère belge n'a pas eu besoin de me vanter longtemps les mérites de la cassonade ou du sucre candi pour que je les adopte :D

    Tous ces sucres sont des sucres raffines de la canne à sucre, et le rapadura est même un sucre complet.
    Attention toutefois aux étiquettes dans les supermarchés, la cassonade ou les sucres qu'ils vendent sont souvent du sucre blanc colorés au caramel, ou a la mélasse.
    Et puis, quand on a gouté les arômes de réglisse du rapadura, le petit goût de caramel de la cassonade, tirant un peu sur la cannelle, ou encore une simple vergeoise, pourtant tirée de la betterave, difficile de revenir au sucre blanc tout plat.

    Rapadura
    Muscovado
    Candi
    Cassonade
    Sirop d'agave,
    miels de toutes origines...

    Ça donne la pêche, non ?

    Alors je ne vous parle pas des édulcorants... Si ? Vous l'aurez voulu !!
    le fameux aspartam, par exemple, choisi pour rehausser le goût de certains sodas, ou encore faire croire que vous pourrez vous envoyer des litres de de boissons au goût sucré ou des petites douceurs ''allégées'' est bien moins innocent qu'il n'y paraît !
    Encore une fois, ce synthétique, choisi par les industriels pour son pouvoir 100 a 200 fois supérieur au sucre pour le même volume (rendement et gros profits), à quelques relents de magie noire :/

    Décrié par certaines associations de consommateurs, ou bien encore par des ''médecines douces'' en marge de la médecine légale, ce faux ami des ventres moins ronds, des fesses moins galbées, ou du cuissot léger n'est jamais qu'un menteur ! En effet,il trompe le corps humain qui croit recevoir du carburant pour ces cellules et le fonctionnement du cerveau (gros consommateur de sucres celui la) mais malheureusement ça n'en est pas ! Du coup, votre corps ne cessera de vous en réclamer (du sucre, du vrai, cette fois) ce qui risque de vous conduire a faire des écarts a votre régime pour enfin trouver un peu de plaisir dans une pâtisserie ou autre.

    Sans vouloir jouer les troubles fêtes, l'aspartam est soupçonné, entre autres, d'être cancérigène, et de causer des scléroses en plaque...
    Sans parler de la phenylalanine qui lui est souvent associée dans les petits bonbons qui rafraîchissent l'haleine, ou ceux estampillés ''moins de 1 calorie'' et qui provoque troubles intestinaux voire diarrhées...
    Mention spéciale pour le sirop de maïs, que vous trouverez souvent sous le nom ''sucre inverti'' sur vos emballages. Alors lui, il bat tous les records, surtout pour son action sur le mécanisme de l'insuline. En effet, son utilisation ne déclenche pas le réflexe de satiété qui régule le sucre sanguin. Absorbé par l'organisme il conduit tout droit au diabète sucré...
    Infos ou intoxs ? Les exemples ne manquent plus en ces temps de revanches procédurières de combats entre associations de consommateurs et groupes industriels. Bon surtout aux USA, je vous l'accorde, mais son utilisation est malheureusement internationale.

    Alors ? Faut-il préférer le pouvoir antiseptique et antibiotique du miel, les sels minéraux et les vitamines du sucre complet ou le goût, tout simplement de la bonne vieille cassonade ?
    J'ai fait mon choix.

    Laurent

    thumb-quel-sucre-choisir--2379.gif.jpg

    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Connaissance des produits Lien permanent
  • Waterzooi de poulet

    Christophe et Laurent

    Bien  voila ma  contribution Belge à ce Blog , même la moitié du titre , le fameux Waterzooi , je laisse bien sur à mon compère le soin d ' ajouter l ' autre partie , sa poule au pot et la contribution Française...

    Waterzooi de poulet

    Pour 4 Personnes

    •  50 cl de bouillon de poule 
    •  4 blancs de poulet
    •  3 carottes
    •  1 poireau
    •  sel, poivre
    •  30 g de beurre
    •  30 g de farine de blé
    •  2,5 dl de crème
    •  3 jaunes d'oeufs

    Preparation  50 minutes

    Couper en julienne  le poireau et les carottes. waterzooi de poulet

    Étuver les légumes 10 minutes dans une noix de beurre sans les laisser brunir. 

     



    waterzooi de pouletAjouter ensuite le bouillon de poule et immerger les légumes.

    Assaisonner et ajouter les morceaux de  blanc de poulet et les laisser cuire à feu doux 20 minutes jusqu'à ce qu'ils soient cuits. 

     

    Retirer le poulet et les légumes et les réserver au chaud dans un reste de bouillon.

    Faire un roux avec le reste du beurre et la farine pour obtenir un mélange légèrement jaune.

    Ajouter ce roux au reste de bouillon et laisser cuire 10 minutes à feu doux.

    Dresser les morceaux de poulet dans plat.


    waterzooi de pouletTerminer la crème en y incorporant la crème fraîche  mélangée aux jaunes d'oeufs.

    Égoutter la julienne de légumes et l'ajouter à la sauce.

    Ne plus laisser bouillir. 

    Rectifier l'assaisonnement et selon votre gout ajoutez un peu de muscade.

    Note 

    Bien-sur si vous avez plus de temps à consacrer à cette recette vous pouvez remplacer les blancs par un poulet entier coupé en plusieurs morceaux plus ou moins égaux pour eviter les problèmes de cuisson ,  regardez alors aux temps de cuisson

    Christophe

     

    waterzooi de poulet

    Belgique
    9 commentaires 9 commentaires Catégories : Recettes Cuisine Belge, Recettes de Poulet Lien permanent
  • Galettes de sarrasin de la mer

    Christophe et Laurent

    Petite envie de crèpes, ce soir, oui, mais salées cette fois. Alors, pourquoi pas des galettes de sarrasin ?

    C'est vite fait, ça se conserve un jour ou deux au frigo, a condition de bien les filmer et de ne pas les garnir a l'avance.

     

    Les ingrédients (pour 6-8 crêpes)

    • 250g de farine de blé noir
    • 1 oeuf
    • 1 ou 2 grosses pincées de sel
    • 50cl d'eau
    • 20g de beurre fondu (facultatif, mais aide bien quand même)

     

    Ingrédients pour la garniture :

    • 30g de beurre
    • 30g de farine,
    • 250ml de lait
    • 1 pavé de saumon (100-150g)
    • une poignée de crevettes cocktail
    • une mini boite de champignons emincés
    • fromage rapé
    • sel, poivre

     

    Bon, la c'est pas difficile, on met la farine dans un saladier, un puits au centre, le sel,  l'oeuf, on ajoute un peu d'eau et on commence a mélanger. Ajouter l'eau petit a petit, la pâte est très élastique, mais elle doit finir par être souple, mais pas autant qu'une pâte a crêpes ''dessert''. Ajouter le beurre fondu a la fin, et travailler un encore une peu la pâte. Elle doit être souple.

    Une fois la pâte prête, la laisser reposer au moins 30mn.

    Chauffer la crêpière, la graisser déposer une louche environ de pâte au milieu, et repartir sur toute la surface, soit avec la pièce en bois, le rozell (sorte de T qui sert a étaler la pâte) ou bien, avec un mouvement tournant du poignet et de la crêpière !

    Photo-0291.jpg

     

     Retourner la crêpe des que les bords commencent a se décoller correctement de la crêpière. Si vous prévoyez d'en garder quelques unes pour le lendemain, attention a ne pas les cuire de trop. La crêpe doit rester souple et ne pas devenir cassante et sèche.

     

     

    Ensuite, deux solutions : ou bien vous avez preparé des ingrédients pour faire vos crêpes avant, et lorsque vous la retournez, vous les disposez de suite sur la crêpe pendant que l'autre face cuit, et pour finir vous repliez les bords pour garder votre garniture a l'interieur de la crêpe, par exemple, un oeuf, quelques dés de jambon, un peu de fromage rapé...

    Selon vos goûts (ça peut aussi être quelques lardons passés a la poêle, des rondelles de pomme de terre cuites a l'eau, et du fromage, un oeuf, etc.). Ou bien vous avez l'intention de faire réchauffer le tout, comme moi, et vous laissez les crêpes de coté, le temps de préparer la garniture.

    Cette fois, ce sera une béchamel épaisse, avec du saumon, quelques petites crevettes roses ''cocktail'', des champignons emincés.

    J'ai donc detaillé le saumon en petits cubes, et preparé une béchamel épaisse. Jeter le saumon cru dans la béchamel épaisse, une fois prête, hors du feu, et la laisser attendre un peu. Ajouter les crevettes, et les champignons emincés. La chaleur de la béchamel va cuire le saumon d'autant plus rapidement qu'il est taillé en petits morceaux. Évitez quand même de trop remuer cette béchamel, pour ne pas vous retrouver avec des miettes.

    Disposez une crêpe sur une plaque a four, ou directement dans la lèchefrite. Déposez deux ou trois cuillères a soupe de béchamel au centre de la crêpe, et repliez les bords de façon a laisser une partie de la garniture visible. Parsemez de fromage, et passez au grill environ 5 min tout en surveillant (th 8 ou 240°C) une fois le fromage fondu et gratiné, c'est prêt, vous pouvez passer a table.

    Bon appétit !

    Photo-0293.jpg

     

    Laurent

    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Recettes Crêpes salée et sucrée Lien permanent
  • Crêpe de la chandeleur à la bière

    Christophe et Laurent
     La Chandeleur , une des journées " gourmande "de l ' année ou l'on se régale de crêpes ,( pour faire passer toutes les galettes des rois ) mais que signifie cette fête.
    Bien pour faire simple ,Chandeleur vient de l'expression latine " festa candelarum " qui signifie "fête des chandelles", car la bénédiction des cierges se déroulait ce jour là.
    Cet emblème de la Chandeleur qu'est la crêpe c ' est ce disque doré qui rappelle  le soleil, dont le retour commençait enfin à se préciser ,  il y a bien d ' autre signification à cette date du 2 février, mais je ne vais pas vous faire une dissertation, on a mieux à faire pour l ' instant.
    Ça vous donne faim n ' est ce pas... bien au fourneaux
     
    Ingrédients pour une douzaine de crêpes
     
    • 250 g de farine.
    • 3 oeufs.
    • 60 g de sucre semoule.
    • 1/2 litre de bière blonde, ou Brune selon votre goût
    • 1 pincée de sel.
    • 80 g de beurre.
     
    Préparation
    Mélanger au fouet ,la farine, les oeufs, le sucre, le sel et un peu de bière pour obtenir une pâte bien lisse.
    Ajouter le reste de bière pour un mélange onctueux et des crêpes légères
    Ajouter un bon morceau de beurre fondu et laisser reposer (pour une  petite fermentation due à la bière).
    Dans une poêle, faire chauffer le beurre. Réalisez des crèpes suffisamment épaisses pour pouvoir les faires sauter.
    Servir les crêpes, avec de la vergeoise de la confiture ou de la pâte à tartiner
    N'oubliez pas de graisser la poêle entre de deux crêpes.
    Petite tradition , n ' oubliez pas de faire sauter la Crêpe de la main droite en tenant une pièce en or ou un autre pièce de monnaie dans la main gauche , si vous réussissez cette prouesse cela vous apportera la prospéritée pour l ' année.
    Bon appêtit

    Christophe

    Photo-0289.jpg

     


    2 commentaires 2 commentaires Catégories : Recettes Crêpes salée et sucrée, Recettes à la Bière, Recettes Cuisine Belge Lien permanent
  • Pavé framboise

    Christophe et Laurent

    C'est une recette de carrés citrons qui m'a inspiré cette recette de pavé framboise, que j'ai croisé avec le millionaire's shortbread.

    Les ingrédients :
     
    Pour le biscuit :

    • 120g de beurre
    • 60g de sucre roux
    • 185 g de farine


    Pour la pâte de fruit :

    • 3 oeufs
    • 150g de sucre en poudre
    • 2 à 3 cas de jus de citron
    • environ un bol de framboises mixées et passées au chinois


    Pour la couverture :

    • 120 a 150g de chocolat noir
    • un peu de fève tonka rapée

    Photo-0272.jpg

    Préchauffez le four a 180°. Tapissez un moule carré (environ 20x20cm a bord hauts) ou rectangle, de papier sulfurisé.

    Battre le beurre et le sucre jusqu'à obtention d'une crème lisse.

    Incorporez 150g de farine.
    La pâte doit former une boule très souple, et malléable.

    Au dernier moment, ajoutez le reste de farine, et incorporez la à la boule.  Garnissez le fond du moule avec cette préparation (bien lisser de façon régulière).
    Enfournez et faites cuire 15mm : le gâteau doit être légèrement doré.

    Photo-0275.jpg


    Pendant ce temps, fouettez les oeufs et le sucre. Ajoutez le jus de citron au coulis de framboise, et mélangez bien le tout au mélange oeufs/sucre.Photo-0276.jpg
    Versez le sur la base chaude et faire cuire au four environ 20mm: le gâteau doit être ferme sous le doigt. 


    Dernière étape, a préparer un peu avant la fin de la 2e cuisson : râpez ou hachez le chocolat très fin.
    Sortez le moule, parsemez le chocolat sur le gâteau chaud pour le faire fondre et créer un glaçage.
    Râpez un peu de fève tonka que vous repartirez sur le chocolat.

    Voila ! Laissez refroidir complètement le gâteau dans le moule avant de le découper.

    Photo-0287.jpg


    Petit conseil : vous pouvez avantageusement remplacer le chocolat noir, par du chocolat blanc a pâtisser, le mélange chocolat blanc/framboise/fève tonka est détonnant !
    Pour aider a la découpe, un couteau en inox, une casserole d'eau bouillante et vous pré-découperez le glaçage en chocolat plus facilement, au lieu de le briser avec le couteau.
    Vous pouvez aussi prévoir un découpage en 8x8 carrés, vous obtiendrez des bouchées et vous pourrez savourer l'alliance des trois couches en même temps plus facilement.


    Bon appétit !


    Laurent

    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Recettes Biscuits , cakes et cookies Lien permanent
  • Tarte au Maroilles

    Christophe et Laurent

    42725e-image-de-Bienvenue-chez-les-Ch-tis-1709.jpg

    Petit déj' à Bergues
    Philippe : Qu'est ce que vous mettez sur le pain que vous trempez ?
    Antoine : Ah Cha ? C'est du maroille !
    Philippe : Du maroille ? Qu'est ce que c'est que ça ?
    Antoine : C'est un fromage qu'sent un ptit peu fort. Vous voulez goûter ?
    [Philippe renifle le fromage]
    Philippe : Non
    Madame Bailleul (Line Renaud) : Vous avez tort, c'est moins fort d'l'goût qu'dans l'odeur
    [Philippe goûte]
    Antoine : C'est bon hein ?
    Philippe : Oh ! C'est aussi fort une fois à l'intérieur !!


    Qui ne connaît pas cette fameuse réplique de "Bienvenue chez les Ch'tis" Photo-0294.jpgqui a rendu ses lettres de noblesse au maroilles ,ce délicieux fromage du Nord qui à une odeur et une saveur si particulière.
    Maroilles qui ne faux pas confondre avec le " Vieux-Lille" un autre fromage du Nord  à pâte de Maroilles mais affiné d ' une autre façon,et plus longtemps, ce qui donne à ce fromage un goût encore plus prononcé et plus piquant
    Je vais vous donner une recette qu'il ' utilise au mieux , en "parfumant" une petite tarte bien sympa et qui a du "goût"

    Ingrédients pour 6 personnes

    •     1 pâte brisée
    •     1/2 maroilles
    •     1 dl de bière brune ou blonde
    •     2 dl de crème fraîche
    •     2 oeufs entiers
    •     1 feuille de papier sulfurisé
    •     sel et poivre


     Grattez la croûte du maroilles. Écrasez-le à l'aide d'une fourchette, puis ajoutez la bière, la crème fraîche et les oeufs entiers. Mélangez bien, poivrez et salez très peu,  le maroilles chaud donne une impression  salée.

    Mettez la feuille de papier sulfurisé dans le plat à tarte, abaissez la pâte, garnissez-en le moule, piquez le fond et les côtés avec une fourchette. Ajoutez la préparation et enfournez 30 min. à 180° dans un four prechauffé

    Pour finir... Servez cette tarte accompagnée d'une salade verte.

    Bon appetit,

    Christophe

    Photo-0295.jpg


    1 commentaire 1 commentaire Catégories : Recettes à la Bière, Recettes Cuisine Française, Recettes Tartes salées et tourtes et cakes salés. Lien permanent
  • Carbonade Flamande , pain d ' épices et vergeoise

    Christophe et Laurent

    -Un papa chti une maman Belge, à votre avis , quel plât me représente le plus ?, bien cette bonne vieille carbonade Flamande bien-sur, quoi de plus Franco-Belge que cette recette.

    Après pas mal de recherches , de recettes , d ' expérimentations, de questions posées ici et la et de part et d ' autre de la frontière pour retrouver les bonnes choses qui forment le goût incomparable de ce plât , j ' ai enfin trouvé, et personne ne me ferra changer d ' avis, elle serra faite toujours de la même façon , et ce n ' est pas, sans me vanter , non non c ' est pas du tout mon genre......, le hummmmm de mes convives à chaque fois que  je leur sert ce plât , ou les Ohhhh ! à l ' énumération des ingrédients , qui me ferrons changer d ' avis , donc je vous livre ma recette.

    Ingrédients pour 6 personnesPhoto-0269.jpg

    •     1,5 kg de viande de boeuf à braiser (gîte,macreuse....)
    •     6 oignons
    •     20 g de beurre doux
    •     3 cuillères à soupe de farine
    •     3 cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge
    •     1 litre de bière blonde ou ambrée
    •     3 cuillères à soupe de vergeoise brune (ou cassonade)
    •     2 feuilles de laurier
    •     4 branches de thym séché
    •     8 tranches (160g) de pain d'épices
    •     Moutarde
    •     Sel, poivre


    Découpez la viande en tranches épaisses puis découpez en carré.
    Épluchez les oignons et coupez-les en rondelles.
    Dans une cocotte, faites dorer les tranches de viande dans le beurre fondu. (Faites-le en deux fois si la cocotte est petite).
    Retirez et réservez.
    Faites suer les oignons , ajoutez la vergeoise, laissez caraméliser quelques instants , puis ajoutez le vinaigre, mélangez bien et laissez cuire 2 min.
    Remettez la viande dans la cocotte ,ajoutez la bière, 50 cl d'eau,  le thym, le laurier, les clous de girofle et 6 tranches de pain d'épices tartinées de moutardePhoto-0270.jpg.
    Portez à ébullition, couvrez puis baissez le feu pour laisser mijoter 2h45.
    Retirez le couvercle, augmentez le feu et faites cuire à découvert en remuant, jusqu'à ce que la sauce ait réduit de moitié.
    Faites griller les tranches de pain d'épices restantes et coupez-les en cubes.
    Servez la carbonade avec des petites pommes de terre vapeur , des frites ou pommes noisette et les cubes de pain d'épices grillés.

    Truc ultime qui ferra de ce plât un met encore plus savoureux , préparez donc cette recette la veille , et réchauffez la doucement au moment de le servir , les saveurs , l ' onctuosité de la sauce , n ' en seront que décuplées.

    Bon appétit bien sûr.

    Christophe

    BELGIQUE

    carbonnade.png

    8 commentaires 8 commentaires Catégories : Recettes à la Bière, Recettes Cuisine Belge, Recettes Cuisine Française, Recettes de Boeuf, Recettes de Plât Mijoté Lien permanent
  • Tarte à la tomate, moutarde et aux restes

    Christophe et Laurent

    Ce soir, pas envie de faire trop de cuisine :/

    Après un rapide coup d'oeil dans le frigo, j'en aurais pas vraiment les moyens non plus,
    il faudrait vraiment que je sorte faire des courses !

    Que reste - t - il ? Et surtout quoi en faire ?

    Un rouleau de pâte feuilletée (je ne maîtrise pas encore le feuilletage, mais je m'y met bientôt, promis :D), des restes de jambon, une petite boite de champignons....
    Pour peu qu'il y ai aussi de la moutarde et une tomate, on tient peut etre quelque chose !

    Bingo !

    Ma mère appelait ça une tarte a la moutarde, ca pourrait aussi bien s'appeler la pizza aux restes !

    Les ingrédients :

    •  1 ou 2 tomates de bonne taille
    •  1 abaisse de pâte feuilletée
    •  des restes de jambon
    •  du fromage rapé
    •  une petite boite de champignons (une mini-boite suffira)
    •  de la moutarde


    En fait ce sont des ingrédients basiques. A part la moutarde, la pâte feuilletée, et la tomate, vous pouvez remplacer quasiment tout le reste des ingrédients par ce qui vous plaît et surtout ce qui vous tombe sous la main.

    Préchauffez le four a 180°C (th 6)
    Tout d'abord, découpez les tomate en rondelles régulières, disposez les dans un plat, saupoudrez d'une pincée de sel et laissez les dégorger quelques minutes.
    Disposez la pâte dans une tourtière. Piquez à la fourchette pour éviter qu'elle fasse des bulles a la cuisson.
    Étalez généreusement ou non de la moutarde sur l'abaisse de pâte (la c'est au choix, mais pas la peine de tapisser une couche d'1cm dans le fond non plus).
    Détaillez les restes de jambon en petits cubes, en morceaux.. Ce qui vous convient le mieux.
    Égouttez les tranches de tomates sur une serviette en papier, quelques instants avant de les disposer dans la tourtière.
    Faites de même avec les restes de jambon, les champignons, et le fromage rapé.

    2012-01-19 19.24.51.jpg



    Voila, il ne reste plus qu'a enfourner 30 à 40 minutes à mi-hauteur !

    A la sortie, si vous êtes comme moi et que vous AIMEZ le fromage, ATTENTION !
    Sous le fromage, c'est brûlant, alors prudence !

    Sinon vous pouvez remplacer le jambon par une boite de thon, des restes de poulet, ajouter des oignons, ou pommes de terre, et expérimentez avec différentes sortes de moutarde,
    cette tarte salée peut se décliner quasiment à l'infini en fonction de votre réfrigérateur, et laisser vos commentaires en bas de page ;)

    Laurent

     

    2012-01-19 20.06.34.jpg


    0 commentaire 0 commentaire Catégories : Recettes Tartes salées et tourtes et cakes salés. Lien permanent